Lettre à.

Swinging-Christmas-5

Fait à Plufroidquicitumeurs, le 19 Décembre 2012.

Cher Robin,

Je me sens comme un flocon de neige. Non pas parce que j’habite l’endroit le plus désert et congelé de la planète, non. Je me sens comme un flocon de neige parce Noël approche à grand pas. Et aussi un peu grâce à un livre que j’ai lu. Il y a quelques semaines, dans le froid et la brume, je suis allée dans un endroit grouillant d’enfants. Tu aurai détesté cet endroit, Robin. Moi, ça m’a plutôt plu.

Là-bas, j’ai découvert avec un certain émerveillement que tu étais enfin parmi nous. Toi, enfermé dans ce livre aux allures de vinyle.  Enfermé et en même temps si libre … Alors une fois sortie de cet endroit et retournée dans ma bulle glacée, je me suis mis en tête de te découvrir.

J’ai glissé le petit vinyle dans mon vieux lecteur de disques, je t’ai pris et je me suis enfouie sous la couette. Je pense qu’il n’y a rien de meilleur au monde.

Je ne connaissais pas ton histoire, Robin, parce que je n’ai jamais eu ton problème. J’ai toujours été une enfant entourée de livres et de musique, et j’ai toujours aimé ça, tellement. Que quand j’ai lu ce qu’il t’arrivait, dans ton patelin plus sordide que le mien … J’ai dévoré ton histoire, celle de ce petit Homme qui a horreur des livres, qui ne connaît rien d’autre que son monde, au fond. La musique m’a submergée, envahie. Ces images tantôt glaciales, tantôt flamboyantes. Ta rencontre avec cet homme, mi-ogre mi-ours et cette peur, tapie au fond de toi. J’ai d’abord cru qu’il allait te manger. Je ne savais pas plus que toi ce qui allait t’arriver, cher Robin, et  j’ai été surprise de le découvrir. J’ai lu cet apprentissage de la lecture que tu as fait, en douceur, en musique. J’ai lu cette amitié qui naissait, ta curiosité qui ne cessait de croître. Je me suis amusée, j’ai été attentive, j’ai ri, j’ai été émue, triste. Tes mots et la musique ont fait déferler les émotions en moi, sous ma couette. Voilà pourquoi je me sens comme un flocon, Robin.

Tu fais suite à beaucoup d’autres. Beaucoup d’autres personnages qui, comme toi, m’ont bouleversée ou amusée. Et tu es sans doute l’un de mes préférés. Parce que ton mal m’était inconnu, qu’on a le droit de pas aimer ni même connaître la lecture et que ça, je ne le savais pas. Maintenant, je cesserai de croire que ce qui ne lisent jamais sont des paresseux ; je mettrai la musique, ferai briller la lumière et leur montrerai que ça s’apprivoise, la littérature, comme un flocon de neige.

Je te souhaite de retrouver ton ours, un jour, ce Père Noël qui t’a appris un morceau de la vie. L’un des plus délicieux. Mais je suis sûre qu’il a retrouvé sa belle étoile, sois tranquille.

En attendant, continue de lire, petit Robin, et passe un joyeux Noël. Et si tu croise l’un de ceux qui t’ont donné le vie, remercie les pour moi, parce qu’ils m’ont fait grandir et croire un peu plus à la magie de Noël et à la magie du Livre.

Bien à toi,

Cerise.

Swinging-Christmas-3

“Rien n’est impossible dans les livres, mon grand! C’est pour cela que les enfants en ont peur quelquefois. Ils contiennent bien trop de secrets.”

Swinging Christmas. Conte de Noël, Novembre 2012.

Benjamin Lacombe, Olivia Ruiz.

Editions Albin Michel Jeunesse.

Album illsutré & CD Audio 5 titres.

25€

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s